ACTUALITÉ

FENÊTRE SUR COUR

Demandez le programme !
Les programmes courts de Fenêtre sur Cour s’installent sur vos murs chaque lundi, et voici les thématiques des capsules de films à venir :
1er juin – Skate moderne
8 juin – Lumières expérimentales
15 juin – Terre et mer
22 juin – La ville s’anime
29 juin – Carte-blanche à Ciné-Marges-Club autour de la parodie
6 juillet – Histoires de famille
13 juillet – Carte-blanche Association NAAIS
On compte sur vous pour projeter dans la ville à 22h les lundis soirs, et pour nous envoyer vos photos.
PS – Pendant ce temps-là, on vous prépare une belle saison documentaire au local à partir de la rentrée…

LUNDI 6 JUILLET 22H : Capsule n°6 « Histoires de famille »

Lien : https://vimeo.com/435625024

Mot de passe : familleTPAG

« La famille, qu’elle soit à nos côtés ou qu’elle brille par son absence, nous façonne, construit et forge nos identités. Vaste sujet cinématographique, c’est un thème de prédilection parce que riche, et pour l’universalité qu’il dégage, s’adressant à chaque spectateur dans ses aspects les plus intimes. Reconstituer des récits familiaux par les arts plastiques, créatifs ou visuels, c’est permettre un questionnement imagé et suggéré de souvenirs intenses parfois durs vécus par les personnages, par le réalisateur, qui se dévoilent et se mettent à nu devant nous. Un sujet universel qui n’empêche pourtant pas les singularités, magnifiquement représentées ici par les différentes formes cinématographiques que notre séance vous propose : Un fil qui se tisse et se délie au fur et à mesure des récits d’une mère ; le cadre de photographies de famille, parfois trop serré pour les émotions qu’elles évoquent, qui s’élargit sous nos yeux, grâce à quelques coups de pinceaux ; des poèmes récités et venus d’ailleurs, venus d’un autre temps pour renouer avec le présent, pour réparer des liens brisés par la distance et la séparation. »

Cécile

 

En cette période post-confinement, les salles obscures demeurent pour le moment fermées au public. L’équipe de la Troisième Porte à Gauche ayant vu sa programmation annulée, a su se montrer créative pour vous proposer une expérience collective de cinéma à travers une série de projections de films qui aura lieu, depuis vos fenêtres !

L’idée de « Fenêtre sur cour« , est de ne pas laisser vos fenêtres fermées, ou dormantes, mais plutôt de les transformer en des espaces ouverts sur le monde, à commencer par celui de vos voisins et voisines.

À partir du lundi 1 juin, nous vous proposerons chaque semaine une soirée cinéma à diffuser depuis vos fenêtres endiablées.

Pour cet évènement, nous serons rejoints par d’autres associations, comme Ciné-Marges-Club et Association NAAIS, qui vous réservent d’ores et déjà une belle soirée cinéma.

Comment ça fonctionne ?
Le projet Fenêtre sur Cour est une programmation hebdomadaire de modules vidéo d’environ 30 minutes, édités par l’équipe du pôle Projections de la Troisième Porte à Gauche (et quelques ami.e.s).

Ces capsules ont vocation à être partagées avec vous : une belle équipe de projectionnistes en herbe ! Si vous êtes équipés d’un projecteur, n’hésitez pas à le sortir par la fenêtre et à projeter sur les murs qui vous entourent pour une expérience collective. Sinon, vous pouvez aussi les regarder chez vous.

Attention, chaque lundi soir, le lien du programme ne sera que temporairement valide. Nous vous donnons rendez-vous à 22h pour que les murs de Bordeaux et d’ailleurs s’illuminent tous en même temps. Pour participer à cette joyeuse initiative, vous pouvez vous inscrire à l’adresse suivante : paddock3pag@gmail.com

Qu’est-ce qu’on projette ?
Au programme, du documentaire sous toutes ses formes, et aussi des explorations visuelles en tous genres pour remettre un peu de cinéma au cœur de la ville – en attendant de retourner en salles.
Vous pouvez bien entendu partager cette initiative autour de vous. Pour chaque projection, nous réunirons photos & vidéos avec le hashtag #fenetresurcourbordeaux.

L’ASSOCIATION

La Troisième Porte à Gauche est une structure associative de valorisation du cinéma documentaire de création composée d’auteurs et de vidéastes. Elle entend défendre un cinéma pluriel, capable de proposer des regards singuliers sur notre époque.

Nos premières productions s’insèrent dans la tradition d’un cinéma anthropologique tant par la méthode que par l’objet. Le désir de filmer la vie en œuvre au terme de longues périodes d’immersion, de s’intéresser au regard que les personnes portent sur le monde et à leur vécu, de rendre signifiant sans détruire l’ambiguïté des relations humaines a été en quelque sorte le point de départ de notre travail documentaire. Ce n’est qu’un point de départ, car le champ ouvert par la possibilité d’un cinéma du réel est immense.

Depuis 2011, la Troisième Porte à Gauche a donc décidé d’élargir son horizon à d’autres réalisateurs désireux d’expérimenter de nouvelles voies. Cette exigence sur les formes d’expression du réel trouve son pendant dans l’exploration de modes de réalisation/production alternatifs. Nos films visibles sur internet circulent aussi dans des festivals à la recherche de lieux d’expression, et d’un public qui veut débattre. Après tout, c’est bien pour ça que nous avons ouvert cette Troisième Porte à Gauche.