BASSE-COUR

BASSE-COUR / ADRIEN CAMUS
2009 / 33 min.

Monsieur Seck, directeur d’école, se délecte à raconter comment l’argent envoyé par une petite association humanitaire finit invariablement dans sa poche et cela jusqu’au jour où des membres de l’association débarquent à l’école, on se dit qu’alors le jeu de dupe est terminé.

L’éclairage se porte alors sur le dialogue entre celui qui donne et celui qui reçoit, et nous invite à réfléchir à la complexité de cette relation. L’aide est-elle pavée de bonnes intentions qu’elle n’en est pas moins dangereusement équivoque.

Note d’auteur

« Basse-cour » est de la matière brute livrée sans commentaire, sans explication. Nous sommes parachutés dans une petite école sénégalaise au plein cœur de la relation utilitariste qu’un directeur d’école et une association de retraités français entretiennent. Chacun à sa manière et contre le bien de tous, assouvit ce que lui commande son intérêt particulier.

Sans avoir de prétention globalisante, ce film souligne un aspect problématique qui existe encore dans certains projets de coopération. L’intention est alors de nous rendre la teneur d’un dialogue asymétrique et des relations de pouvoirs complexes qui s’y instaurent.

SÉLECTION EN FESTIVAL

2010
Short Film Corner – Cannes
Festival International du Film d’Environnement – La Pagode – Paris
Corsica.doc
le mois du film documentaire – Martinique

2011
Festival international du film de Ouidah – Quintessence – BENIN
Festival Point Doc
Forum Social Mondial – Dakar
Festival International du Documentaire Etudiant – Territoire en Image – Arrimage – Paris
Etonnants Voyageurs – Festival international du livre et du film de Saint-Malo
Festival Image et vie – Dakar
Festival RESISTANCE – Foix
Beach Festival du Documentaire – Kribi – Cameroun
One Country  /  One Film – Apchat
Festival Cinémas d’Afrique – Lausanne
Eclats d’Afrique – Anères
Escales du documentaire – La Rochelle
Ecollywood – Lilles