ACTUALITÉ

LUNDI 17 JUIN 20H

DIFFUSION SONORE EN PLEIN AIR
RDV au jardin
26 rue des menuts – Bordeaux

Enfermé.es nulle part

Documentaire radiophonique de Nausicaa Preiss & Antoine Bougeard
53’45, autoproduction (France)

 

 

VENDREDI 17 MAI – LOCAL DE L’ASSOCIATION
ouverture des portes 19H30
projection / rencontre 20h

En présence de la réalisatrice et de la librairie itinérante sur la danse Books On The Move

 
THE TRUSS ARCH de Sonya Stefan / 2021 / 35 min / Québec
 
« À Sault-Sainte-Marie, en Ontario, ville de naissance de la danseuse et cinéaste Sonya Stefan, un pont en arc à treillis enjambe la rivière Sainte-Marie. Sous cette structure facilitant le passage entre le Canada et les États-Unis, il existerait une sorte d’espace liminal où la notion de frontière deviendrait abstraite. C’est métaphoriquement dans cet endroit de tous les possibles que cette œuvre astucieusement déconstruite nous invite. Ce film est à la fois un récit autobiographique et l’hommage sensible à sa mère, immigrante italienne, au destin contrarié. THE TRUSS ARCH bouillonne de réflexions, d’expérimentations et d’une énergie débordante, à l’image de cette artiste pluridisciplinaire. »
 
L’ÉCHO DES ÎLES de Sonya Stefan / 2012 / 11 min / Italie-Canada
 
« Séparé en quatre parties, du figuratif à l’abstrait, ce film embrasse l’esthétique brute de la pellicule noir et blanc et tend à créer des liens avec des éléments chorégraphiques formels. Ces éléments font ensuite l’objet de techniques de re-filmages diverses telles que l’inversion de la pellicule couleur, l’utilisation de filtres et de manipulations de la lumière, de manière artisanale. »
 
Sonya Stefan explore de façon ludique les éléments possibles de narration cinématographique en engageant le corps et son langage chorégraphique. Cherchant une façon contemporaine de se raconter, elle s’intéresse particulièrement à la liberté d’écriture qu’offre le cinéma documentaire et expérimental. Ses films fusionnent les genres et les écritures, ses émotions à ses pensées, ses images à ses gestes, rythmés et syncopés. Aujourd’hui, Sonya Stefan tourne avec des caméras numériques, mais la pellicule 16 mm reste plus proche de sa pratique, de son approche organique du cinéma. Elle développe elle-même ses films 16mm, grâce à des traitements écologiques, faits à partir de café ou de vin bon marché achetés chez le dépanneur.

Une séance proposée dans le cadre du Festival Des Corps, en partenariat avec l’association camillau et la Collection Regards Hybrides.
 
 
Entrée :
> Adhésion annuelle à l’association : 3 euros
> PAF : 3 euros

 

 

A VENIR :

L’ASSOCIATION

La Troisième Porte à Gauche est une structure associative de production et de valorisation du cinéma documentaire de création composée d’auteurs, de vidéastes et de passionnés du cinéma. Elle entend défendre un cinéma pluriel, capable de proposer des regards singuliers sur notre époque.

Elle produit des documentaires de création qui posent un regard singulier sur le monde;

Elle rend accessible le documentaire sur son territoire en proposant une programmation annuelle de projections en présence des réalisateurs, ainsi qu’en organisant le festival Passagers du Réel au mois de mars depuis 2017;

Elle participe à l’éducation artistique et culturelle de son territoire à travers des ateliers d’éducation à l’image dans les centres sociaux, les maisons de quartier, les établissements scolaires du primaire et du secondaire ;

Elle dispose de moyens techniques et humains pour participer à l’accompagnement de premiers films ou soutenir, par sa connaissance de l’image et du son, des initiatives du mouvement social.

  MEMBRE DU RÉSEAU DE LA CINÉMATHÈQUE DU DOCUMENTAIRE DEPUIS 2022

Les visuels et affiches 2024 sont créés par Alex Pou.