CE QUE L’ON NOMME JOUER

DE MARTHE POUMEYROL

en montage

Pompéjac, village de deux cent âmes. Sept sculptures de métal et de porcelaine
trônent sur une grande étendue d’herbes au milieu du village, encadrées par l’école,
l’église, la maison des chasseurs et le Cercle, bar ouvrier. Espace de jeux et
d’imaginaire pour les enfants du village, aujourd’hui espace d’exposition à l’air libre.
Les Ombelles, ces sculptures inspirées des fleurs de carotte des champs, structurent
cet espace de rien, cet espace entre-deux.
Clara, Leïla, Mazarine, Océana et Vincent ont joué ensemble toute leur enfance dans
ce village. Ils ont impulsé sans le savoir la venue de ces sculptures et ont
accompagné leur création. Aujourd’hui adolescents, que reste-t-il de leur lien avec
Yves, l’artiste auteur de ces oeuvres, et avec ces sculptures qu’ils ont fantasmés et
tant attendus ?